Interview de Samy TAZOUI : « Dans l’état d’esprit, aujourd’hui, on est plus fort »

Juil 22, 2022 | Le club

La défaite contre Tulle au printemps dernier ayant mis un terme aux espoirs de montée, la venue du coach Jérôme DUNAY, le renforcement du staff… différents sujets sur lesquels Samy TAZAOUI revient. Un Samy TAZAOUI qui, après une saison durant laquelle il avait pris temporairement le poste de manager général, retrouve son poste initial de Directeur sportif.

 

– Samy TAZAOUI, vous reprenez cette saison votre casquette de Directeur sportif au sein du HAC Rugby, après une pige d’un an comme manager général. C’est une déception cette saison dernière ?

– Une déception, forcément, puisque l’objectif du club, qui était la montée en Fédérale 1, n’a pas été atteint. Quand je parle d’objectif, je parle d’objectif des seniors. Car il y en a d’autres qui ont été atteints, que ce soit sur l’école de rugby ou sur le Pôle jeunes. Après, quand on fait le point et qu’on regarde en arrière, ça va nous permettre de continuer à bâtir des choses, et à faire grandir le club pour pouvoir être encore plus prêts pour l’année suivante, on l’espère, sur une Fédérale 1. Cette année (saison 2021-2022), j’avais la double casquette. Ça a été très enrichissant. J’ai beaucoup appris. J’ai vu des choses intéressantes, d’autres à améliorer, et d’autres à ne plus refaire.

 

– C’est désormais Jérôme DUNAY qui est le nouveau manager général de l’équipe fanion. Un coach que vous connaissez fort bien…

– C’est une grande chance d’avoir Jérôme DUNAY. C’est quelqu’un qui connaît, et le territoire, et le club, et la plupart des joueurs. On va avoir un temps d’avance.

 

– Vous teniez vraiment à le faire signer au HAC. Depuis quand le connaissez-vous ?

– Avec Jérôme DUNAY, cela fait maintenant quelques années que l’on se connaît. Il a entraîné au HRC il y a longtemps ; on s’était rencontré là-bas, au HRC. On a entretenu des liens, et maintenant c’est un ami.

 

– Pour ce poste de manager général, c’était lui que vous visiez principalement ?

– On avait plusieurs noms en vue. Et pour moi, Jérôme était celui sur lesquels j’avais une réelle vue. Après, ce qui était un peu plus délicat, c’est qu’il était à Rouen Normandie Rugby avec qui nous avons des partenariats. Donc, il ne faut pas faire non plus n’importe quoi… Jérôme DUNAY souhaite être dans la continuité tout en apportant plus de précision et d’exigence. Mais il faut noter aussi qu’on a gardé l’ensemble du staff sportif. Avec des gens de qualité. À savoir Michael CUSACK, William TAKAI, David FREMONT, Ahmed DJAE. Le pôle médical avec les kinés (Charlotte TESTAERT, Alexandre LAFARGE, Aurélien AUBOURG, Géraud COUSSERGUES et Jean-Baptiste LEGAY) ainsi que la venue d’un médecin du sport qui est Jérémie BERTIN. Et puis la venue aussi de Marwan ERRAIDI du club voisin et partenaire du HRC pour étoffer le staff.

 

– La « pilule » de Tulle (défaite lors des barrages) est-elle avalée, ou bien y-a-t-il encore des traumatismes ?

– J’y repense quelquefois. Mais avec la nouvelle saison qui va commencer, ça va passer. Dans l’état d’esprit, aujourd’hui, on est plus fort.

 

Propos recueillis par Jean-Marc Ramel